Végétarien, oui mais lequel ?

Végétarien, oui mais lequel ?

Dans l’imaginaire collectif, le végétarien est une personne qui ne se nourrit que de tofu sans sel et de branche de céleri cru, le tout saupoudré de graines de courge et accompagné de compléments alimentaires qui lui permettent de ne pas dépérir.

              Nous en sommes à peu près tous passé par là dans la compréhension de ce courant alimentaire et chez AnotherTree, nous pensions qu’il était important d’approfondir un peu le sujet.

              En effet quand on y regarde d’un peu plus près, il existe une multitude de végétarismes différents plus ou moins contraignants et surtout plus ou moins adaptés à la myriade d’individus que nous sommes. Ces courants alimentaires sont plus ou moins stricts et font un peu penser aux ceintures de judo : du jaune au noir, ils présentent des spécificités et des règles de vie plus ou moins difficiles à suivre.


Ceinture Blanche : Le Flexitarisme

              Nous parions que ce régime-là parviendra à convaincre les plus récalcitrants ! L’idée ici est de réduire significativement votre consommation de viande sans vous en passer totalement. Si à la base vous êtes plutôt steak tartare tous les midis et KFC tous les soirs, le simple fait de remplacer ça par une salade sans viande un ou deux jours par semaine vous fera gagner la ceinture blanche du végétarisme.

              Le flexitarien, c’est un peu le sympathisant de la cause. Pas franchement envie de passer le cap mais tout de même assez sensible aux impacts qu’un régime alimentaire plus équilibré peut avoir sur sa santé.

              En somme le flexitarisme est une vraie première bonne étape pour comprendre de soi-même si l’on est fait pour arrêter de manger de la viande, pour passer progressivement à une forme de végétarisme plus engageante.


Ceinture Jaune : Le semi-végétarisme

              Non ça ne signifie pas qu’un jour sur deux il ne faut manger que des légumes, et que le lendemain vous avez le droit de vous envoyer une énorme côte de bœuf béarnaise. Le semi-végétarisme, c’est plutôt une manière de faire attention à sa santé sans trop se contraindre et en conservant un apport protéinique suffisant.

              Pour faire simple, fini les viandes rouges. En revanche vous pourrez continuer (ou vous y mettre pour certains) à manger du poisson et de la volaille en complément des légumes et fruits inhérents au végétarisme.

              Les œufs et le lait sont aussi autorisées, vous n’aurez donc pas à revoir l’ensemble de vos recettes de pâtisseries. C’est la deuxième marche que vous devrez gravir pour vous avancer un peu plus avant dans la culture végétarienne.


Ceinture Orange : Pesco et Pollo-végétarisme

              Ces deux régimes au nom obscur vous permettront de bosser un peu plus les bases que le jeune padawan que vous êtes se doit de maîtriser. Au menu, pour les Pesco et les Pollo, des légumes, des fruits, des graines, mais aussi des œufs et des produits laitiers. Contrairement à une forme de végétarisme plus strict, ces deux régimes vous permettent d’ajouter un aliment « bonus » à votre alimentation.

              Ainsi les Pesco-végétariens pourront manger en plus des aliments suscités du poisson et des crustacés, tandis que les Pollo-végétariens préféreront ajouter la volaille à leur menu de base. De quoi convaincre les fans de nuggets ou de poissons panés de passer le cap du végétarisme sans pour autant renier leur passion ! Faites quand même un peu attention à la provenance de vos volailles et poissons, votre corps vous le rendra.


Ceinture Verte : L’ovo, le lacto, et le combo : L’ovo-lacto-végétarisme

              Alors forcément dit comme ça, on a l’impression que c’est compliqué. Remarquez c’est tout de même la ceinture verte et si certains d’entre vous se souviennent de leur cours de judo, ce n’était pas si simple à décrocher.

Pourtant quand on analyse un peu la chose, ce n’est pas bien compliqué :

  • L’ovo-végétarisme consiste à se nourrir des traditionnels légumes, fruits, graines, mais aussi d’œufs pour la partie protéinée de l’alimentation.
  • Pour les lacto, c’est à peu près la même chose à ceci près qu’on remplace les œufs par des produits laitiers.

              Et vous avez deviné, l’ovo-lacto-végétarisme c’est tout simplement la combinaison des deux : on a alors le droit de consommer des œufs et des produits laitiers. Cette fois on commence à rentrer dans le vif du sujet : plus de viandes (même la blanche), plus de poissons, plus de fruits de mers.

              Ça commence à complexifier le menu du réveillon mais ne vous en faites pas, nous avons des centaines de recettes qui sauront mettre toute la famille d’accord, encore plus que la traditionnelle dinde aux marrons.


Ceinture Marron : Le Végétalisme

              Cette fois vous avez passé le cap, votre entraînement de padawan est presque terminé et le Maître Yoda du végétarisme commence à vous faire de l’œil pour vous faire passer maître. Dans ce régime, fini la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers. Tous les produits alimentaires en provenance d’un animal (que ce dernier court, nage ou vole) sont prohibés.

              Vous pourrez en revanche vous bâfrer d’énormes plâtrées de légumes, de fruits, de légumineuses, céréales, fruits à coque et j’en passe. Les recettes ne manquent pas et on vous promet des découvertes culinaires que vous ne soupçonnez même pas ! Et oui, la force est puissante dans le végétalisme.


Ceinture Noire : Le Véganisme

              Le Vegan c’est l’acharné, le militant, celui qui se bat pour sa cause, qui en est fier, et qui a raison ! En effet si ce dernier a le même régime alimentaire que le végétalien, il va encore plus loin en supprimant l’intégralité des produits en provenance du règne animal que ce soit dans le domaine alimentaire ou dans un autre.

              Plus de vêtements utilisant des produits d’origines animales (soie, laine, cuir), plus de cosmétiques ou de médicaments testés sur nos amis les bêtes. Le Vegan est révolutionnaire, il est strict, il est passionné, et il ne reculera pas face au côté obscur.

              Nous espérons que ces quelques présentations auront réussi à vous convaincre de passer le cap, et notez bien que les vegans n’ont pas plus de mérites que les flexitariens ! Le plus important c’est de se sentir en accord avec soi-même, dans le respect de sa personne et ce n’est pas chez AnotherTree qu’on vous dira le contraire. Bon app’ !

Panier Article supprimé Annuler
  • Aucun produit dans le panier