Les Lifestyle qui font du bien : Episode 1 “le Hygge »

Pour mener une vie saine, il va sans dire qu’avoir une alimentation un poil correcte et pratiquer une activité physique régulière c’est un peu la base. Mais dans nos vies de Parisiens stressés, on se rend vite compte que ça ne suffit pas forcément. Se sentir bien, se sentir sain, c’est aussi prêter attention à nos loisirs, à notre rythme de vie, à notre manière de travailler, voir même à notre manière de penser et de voir le monde.

              Dans ce dossier nous souhaitions mettre l’accent sur ces modes de vie qu’on peut rencontrer de par le globe (et dont vous avez probablement entendu parlé), qui se sont érigés en véritable philosophie, et qui apportent en profondeur et sur du long terme un réel sentiment de bien-être à ceux qui les adoptent.

              Et pour commencer (et le fait qu’il caille un peu à Paris n’y est certainement pas étranger), nous vous présentons aujourd’hui la philosophie « Hygge ».


Le “Hygge”, d’où ça vient ?

              Autant vous prévenir ça ne se prononce absolument pas comme ça s’écrit. Ce n’est finalement pas très étonnant étant donné que ce courant de pensée nous vient du Danemark, ce pays au dialecte imprononçable mais qui a le bon goût d’être dans le top du classement des populations les plus heureuses selon l’ONU.

              « Hygge » (à dire « Hugueu » donc) est un dérivé d’un mot Norvégien signifiant « bien-être » et qui n’a malheureusement aucune traduction littérale en Français. Ce qui s’en rapprocherait le plus serait le « cocooning » Anglo-Saxon puisque ce mode de vie s’appuie beaucoup sur des expériences « cocoonisantes » du genre porter des chaussettes en laines devant un feu de bois, boire un chocolat chaud en jogging, ou encore s’éclairer à la chandelle.

              A première vue, ce courant semblerait être la multiplication des petits plaisirs que peut nous apporter notre intérieur lorsqu’il ne fait pas bon vivre à l’extérieur. En réalité c’est un peu plus que ça.


Passer du temps de qualité avec ses proches

              L’un des aspects prépondérants du « Hygge », c’est son volet social. On se trimballe en jogging avec un gros mug de chocolat chaud dans son appart mais on ne le fait pas tout seul. On reçoit à la maison et on se met l’espace de quelques heures à l’abri des affres du monde pour profiter d’un moment entre amis/famille confortable.

              Lorsqu’on habite au Danemark, la démarche semble presque évidente tant les conditions climatiques (froid terrible et nuit à 15h) empêchent de profiter à peu près librement de l’extérieur. Mais en France nous en aurions aussi bien besoin, tout d’abord parce qu’à Paris la météo à partir de novembre c’est pas franchement ça, mais aussi parce que les moments « Hygge » nous ressourcent, et nous permettent d’aborder le monde plus forts.


Ne pas se culpabiliser

              Forcément le spleen hivernal n’aide pas franchement à se mettre au régime, ni à se motiver pour le footing du matin (ni même celui de la semaine). « Hygge » tente de vous déculpabiliser : vous préférez ne rien foutre devant Netflix, plaid sur la tronche et chocolat chaud à la main plutôt que d’aller au Club Med Gym ? C’est très bien ! Personne ne vous en voudra et vous, vous vous ferez plaisir. Vous reprendrez les jus detox et les abdos quand il fera plus chaud !

              D’ailleurs au passage, ne culpabilisez pas les autres à votre place. Déjà ce n’est pas beau, et de surcroit ce genre d’attitude ne vous aidera pas au bien-être. Le « Hygge » prône aussi la bienveillance envers son entourage.


Le matériel pour envoyer du « hygge » à la maison

              Si vous n’avez rien d’autre comme pyjama qu’un vieux caleçon à moitié déchiré ou si vous vous éclairez au néon, sachez qu’il va falloir investir un peu pour transformer votre maison en paradis scandinave.

              Dans le lot des indispensables, il y a les bougies. Les Danois en sont parmi les plus gros consommateurs au monde et en allument littéralement des dizaines dans leurs appartements lorsqu’il fait nuit. Vous pouvez aussi investir dans un plaid, des chaussons, des gros mug, à peu près tout ce qui est en laine, tout ce qui tient chaud et qui est doux. Pour des shoppings lists plus précises on vous laisse surfer sur le net, les idées ne manquent pas.


Lifestyle hygge, les « To do or not to do »

Pour finir et pour voir si vous avez tous bien compris de quoi il retourne, on vous met un petit test de ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour se sentir bien « hygge » :

Boire des mauvaises pintes en terrasse sous la pluie par 10°C : Hygge ou pas ?

Passer son dimanche à préparer des petits cup-cake à manger entre pote à la maison : Hygge ou pas ?

Ecouter du Rammstein avec un stroboscope dans son salon ?

Râler sur tout et tout le monde au volant de sa voiture ?

Prendre un bain bien chaud éclairé à la bougie en écoutant un vieux jazz ?

La dernière, la plus subtile : Acheter un bucket au KFC et se le bâfrer en regardant l’amour est dans le pré ?

Réponses : Pas Hygge, Hygge, Pas Hygge, Pas Hygge, Hygge, la rédaction ne se prononce pas

Panier Article supprimé Annuler
  • Aucun produit dans le panier