Le combat du siècle – Round #2 : Moringa vs l’hiver

A gla gla. Satané vent d’hiver, il n’est pas né celui qui nous entendra chanter ses louanges. Le problème avec cette période, c’est qu’elle met à mal notre système immunitaire. Grippe, rhume, et plein de maladies en -ite qui profitent de nos carences pour nous affaiblir. Prends garde l’hiver, moringa est un sacré booster d’immunité !

Présentation de l’adversaire : l’hiver et ses petites maladies

On va faire court, car vous le connaissez, ce super villain. Il revient tous les ans, et tous les ans, il nous fait le même coup. Le nez qui coule, le mal de gorge, les bronches irritées, le médecin qui nous demande de tousser un bon coup, le sirop dégueux aux herbes, le doliprane, et la combo fièvre-lit-arrêt-maladie.

On fait quand même de beaux naïfs à se faire avoir à chaque fois. Car qui n’est pas familier avec la -ite family ?

  • bronchite
  • bronchiolite
  • laryngite
  • rhinopharyngite
  • gastro-entérite
  • arthrite (hum… ça va vous suivez)

Victimes d’inflammations en tout genre, combattants aux poches pleines de mouchoirs (sales), ensemble, levons-nous et tordons le cou à la grippe, savonnons la planche aux virus les plus virulents, transformons le rhume en rhum !

Moringa Vs Hiver

Son cri de guerre : vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver

Et vous qui croyiez que c’était une comptine toute mignonne. Bien évidemment, l’hiver a de bons côtés : les fêtes, déjà, puis le ski, la neige et les raclettes. Comme tout cela est doux, on a tendance à ne pas se méfier. Pourtant, de nombreuses maladies, notamment cardiaques et respiratoires, nous assaillent chaque hiver. Pourquoi donc ?

Le froid ! Voilà le premier responsable

  • Il rend les virus plus résistants : avant de se développer dans la chaleur de notre corps, les virus comme le rhinovirus (responsable des rhumes) sont protégés par une coque d’autant plus résistante que l’air est froid.
  • La baisse d’ensoleillement réduit l’exposition des microbes aux rayons ultraviolets et ralentit de fait leur dégradation. Leur durée de vie augmente.
  • Notre corps réchauffe l’air froid inspiré avant son arrivée dans poumons en produisant de l’eau à température corporelle. Ce transfert de chaleur humidifie l’air et provoque l’assèchement du mucus. Les virus et les bactéries entrent alors plus facilement dans notre corps.

Le confinement ! Patatras !

Non content de nous obliger à rester enfermés, l’hiver en profite pour propager ses maladies façon boule de neige. Selon les gens très sérieux de l’Institut de veille sanitaire sur la physiologie du froid, “la tendance à la concentration de la population dans des espaces confinés et peu ventilés (quand il fait froid) augmente le risque d’infections croisées“. Par conséquent, faire l’ermite a du bon. Mais attention, il ne faut pas rechigner à aérer son logement.

Son coup fétiche : prendre d’assaut votre système immunitaire

Mais la raison principale de notre affaiblissement provient de notre système immunitaire. Il est le mécanisme de défense de l’organisme. La propriété fondamentale d’un système immunitaire en bonne santé est d’identifier les agents pathogènes présents dans les tissus sains de l’organisme et de les détruire. Lorsque vous avez de la fièvre, c’est que votre corps est entré en action pour repousser les microbes.

Le froid altère le fonctionnement de ce système immunitaire. Les cellules se déplacent moins vite, ce qui ralentit la réponse immunitaire et laisse du temps au virus pour s’installer. Les cils qui nettoient régulièrement nos bronches sont également moins efficaces lorsque les températures sont hivernales. Voilà pourquoi un booster d’immunité est votre garant pour un hiver sans mésaventures !

Moringa contre les virus

Comment donner un coup de chaud à l’hiver : le booster d’immunité !

Pour lutter contre les maladies d’hiver, il faudra, comme disait l’autre, “bien vous couvrir, dehors il va faire si froid”. En parallèle, nous vous conseillons de beaucoup boire (de l’eau, hein) : en effet, l’air froid a tendance à dessécher les muqueuses. Cependant, rien de mieux que de se faire une cure de stimulants immunitaires. Certes l’hiver est dans un mois, mais le meilleur moyen de jeter un froid entre lui et vous, c’est de préparer votre système immunitaire dès à présent.

Les boosters d’immunité participent à améliorer la performance de notre système immunitaire. Ils aident à augmenter la quantité et la qualité des globules blancs, les lymphocytes. En d’autres termes, faire le plein d’immunité aujourd’hui prévient les risques de maladies durant les rudes mois à venir. Pas folle la guêpe !

S’il existe de nombreux Superfoods qui agissent comme stimulant immunitaire, le moringa est probablement l’un des plus efficaces.


Un paquet de Moringa l’Authentique, ça fait beaucoup de Moringa (vous l’avez ?)

Pourquoi Moringa l’Authentique réchauffe-t-il nos coeurs ?

Parce qu’il est riche en composés bioactifs

Moringa l’Authentique est riche en composés bioactifs spécifiques des boosters d’immunité. Il contient :

  • des vitamines,
  • des caroténoïdes (stimulent la synthèse d’anticorps),
  • des flavonoïdes et autres polyphénols (antioxydants naturels bien utiles contre les maladies inflammatoires de la -ite family),
  • des acides aminés essentiels (synthétisé à une vitesse insuffisante par notre corps) et des acides phénoliques.

Par ailleurs, différentes études ont démontré que l’arbre Moringa olifeira, duquel sont issues les feuilles séchées de Moringa l’Authentique, dispose de pouvoirs antibactériens, antifongiques, antiparasitaires et antiviraux. Autant de maux potentiellement responsables de nos sales mois d’hiver.

Parce qu’il se prend en infusion, dans une tasse bieeeeeeen chaude

Comme le thé, les feuilles séchées de Moringa l’Authentique se consomment en infusion. Il suffit de compter 2 cuillères à café par tasse et les laisser infuser entre 3 et 4 minutes. Quoi de mieux qu’une boisson bien chaude pour remplir le rôle de booster d’immunité ?

Pour un effet visible, nous vous conseillons la consommation d’au moins deux tasses d’infusion par jour, pour une cure allant de 2 semaines à plusieurs mois.

Le moringa est aussi la plante de la situation quand il s’agit de lutter contre la fatigue provoquée par l’anémie. Mais ça, on l’a démontré lors d’un autre combat !

Sources :

Wang L, Chen X, Wu A (2016) Mini Review on Antimicrobial Activity and Bioactive Compounds of Moringa oleifera. Med Chem (Los Angeles) 6:578-582. doi:10.4172/2161-0444.1000402 https://www.omicsonline.org/open-access/mini-review-on-antimicrobial-activity-and-bioactive-compounds-ofmoringa-oleifera-2161-0444-1000402.php?aid=80016

Panier Article supprimé Annuler
  • Aucun produit dans le panier