Choper un(e) vegan(e) : mode d’emploi

        Par les temps qui courent, la probabilité de craquer sur une belle personne engagée dans l’alimentation durable est de plus en plus élevée. Selon le site vegactu.com, 5% des français seraient végétariens ou végans, ce qui est peu, mais 30% seraient flexitariens, ce qui signifie végétariens occasionnels. Après tout, pourquoi pas vous ? Cela peut vous encourager à effectuer en douceur, et en bonne compagnie, votre transition vers un mode de vie plus sain. Franchement, les raisons ne manquent pas, soyons honnêtes : à l’image du bilan carbone lié aux conséquences de l’agriculture intensive, votre bilan minceur n’est pas non plus des plus reluisants. Voici quelques conseils “Made In Another Tree” pour vous frayer avec raffinement dans ces nouvelles eaux de la chope végane.

Astuce n°1 : ne pas noyer le poisson

Au risque de passer pour une daurade, il est déconseillé de chercher à tourner autour du pot dans pareille situation. Ne racontez pas de salade. Prévenez votre target que vous êtes novice en la matière. Vous cultivez votre péché du filet mignon, votre amour de ce qui est dans les prés, et vous devez l’assumer au risque de développer mauvaise humeur et autres symptômes caractéristiques de tout sevrage mal digéré. Ainsi donc, misez sur l’honnêteté. Oui, vous êtes prêt à réguler votre consommation carnivore, non, vous ne vous sentez pas de ne manger que des graines à partir de tout de suite, là, maintenant, au risque de provoquer dans votre pitit organisme un choc anaphylactique.

Chopper une végane
Contemplez à deux la perspective de la vie saine

L’élu.e de votre cœur devra faire preuve de patience et de pédagogie pour vous guider dans ce nouvel univers. Cette attitude humble peut vous sauver d’une triste soirée passée à regarder d’atroces vidéos d’animaux maltraités, et votre bonne volonté amadouera sans doute votre crush. Car oui, ces personnes ont une vision universaliste ; vous ne pourrez pas vous cacher indéfiniment, la nuit, dans votre cuisine à vous faire cuire un steak en loucedé. Ces beaux yeux ne méritent-ils pas toutes les entrecôtes du monde ? Partant, avec un peu de bonne volonté, vous pourrez aisément devenir le nouveau terrain de conquête de cet(te) engagé(e) au joli minois. « Oh s’il te plaît, raconte-moi cette dernière étude scientifique sur les capacités cognitives des poussins. Non mais qui l’eût cru ? Je m’en vais la forwarder à mes parents de ce pas. »

Tuyau n°2 : ne pas en faire tout un steak

Après, il ne s’agit pas non plus de faire traîner la chose. Votre crush doit voir que vous vous engagez fermement dans une nouvelle voie. Or, se décider à manger plus de fruits et légumes n’est pas non plus la mer à boire, n’en faites pas tout un fromage. Pourquoi ne pas couper la poire en deux et y aller par étapes ? En introduisant par exemple quelques repas entièrement vegetable-friendly que vous aurez préalablement préparés, en amoureux, dans votre kitchenette de sous-loc ? En voilà une perspective romantique ! De même, pourquoi ne pas faire un tour vers nos belles adresses dénichées ici et là dans Paris, suivie d’une petite balade au clair de la lune pour digérer ces lentilles corail en toute pépouzité ? Si le véganisme est un autre rapport à la bouffe, il n’en demeure pas moins une célébration de la bonne chair.

Restaurant vegetarien Sens Eat
Restaurant végétarien Sens Eat - Paris

Profitez-en pour développer ensemble votre culture générale des légumes oubliés afin de briller en soirée, et de ne pas passer pour une truffe à la prochaine distribution de votre AMAP de quartier. Vous découvrirez alors le miracle des épices et assaisonnements afin de rehausser vos petits plats tous verts.

Bon plan malin n°3 : revendiquer sa transition du fastfood à la Supefood, aïeee Moringa!

Et c’est précisément là que vous pourrez épater votre amoureu.x.se, en lui jetant candidement au visage votre nouvelle expertise en matière de Superfood : « dis-donc amour, savais-tu que le Moringa se marie super bien avec cette petite salade de saison ? Comment, tu ne sais pas ce qu’est le Moringa ? Bah alors ? ». Paf, l’élève a dépassé le maître, votre chéri.e vous regarde avec fierté et passion, vous avez gagné. Calé.e avec votre chou autour d’un bon petit plat, vous repensez avec nostalgie à ces premiers instants de tâtonnement, quand, penaud.e, vous ne saviez pas faire la différence entre chou rave et chou kale, silly you.

moringa anothertree aspect
Moringa : feuilles fraîches, feuilles séchées et poudre de feuilles

Conseil n°4 : continuer à profiter de ce bonheur une fois largué(e)

Ayé, vous l’avez fait, vous êtes ultra flexi, quasi végé, almost vegan. Cependant, vous restez bête à manger du foin et ça, votre crush l’a malheureusement remarqué à mesure que vos sujets de conversation ne décollaient pas de la bouffe. Ce qui devait arriver arriva, il ou elle vous largua. De ce pas, vous vous précipitez au rade du coin, appelez vos amis délaissés pour cette beauté pleine de promesse et de lendemains qui chantent. Bonnes pâtes, vos amis vous retrouvent autour d’un vin bio garanti sans pesticides. Sur la carte, cet onglet de bœuf vous fait sérieusement de l’œil. Il ou elle est parti.e. Adieu, veaux, vaches, cochons, couvées cognitivement développées ! La plus douce des vengeances ne serait-elle pas de planter symboliquement votre fourchette du désespoir dans le ris de veau de la perdition ?

C’est tentant. Mais ce serait idiot. Or, vous ne l’êtes pas tant que ça, n’en déplaise à votre ex. Donc ressaisissez-vous, nom d’une pipe, agissez en adulte responsable en pareille situation. Ingurgitez tout le vin bio ou la bière sans gluten qu’il vous faudra, mais épongez-les avec du quinoa, de l’épeautre et vos potes. Votre crâne vous remerciera demain matin. Restez fort, ne jetez pas le bébé de la vie saine avec l’eau du bain de l’abandon. Vous en trouverez d’autres, des jolies personnes. Il ou elle est là, à vous attendre, au coin du rayon sojasun du biocoop en bas de chez vous ou à la prochaine marche pour le climat. Vous trouverez le Moringa idéal pour compléter votre salade de saison, à coup sûr. Surtout depuis que vous êtes devenu.e plus svelte et plein d’allant avec toutes ces pitites vitamines qui caracolent dans votre body.

Moralité : choper un(e) végan(e), c’est une belle leçon de vie

Panier Article supprimé Annuler
  • Aucun produit dans le panier