Top 5 des sports les plus funs à faire dans la capitale

On ne va pas se mentir, quand on a envie de se REmettre au sport, c’est généralement qu’on ne s’y est jamais vraiment mis d’entrée de jeu… Et même s’il y a une multitude de raisons à cela, celle qui revient le plus souvent c’est que la plupart des sports les plus pratiqués sont assez barbants.

              Courir 15 bornes en bousculant les passants et en crachant ses poumons à cause des gaz d’échappements, nager dans la ligne des petites vieilles parce qu’on n’est pas un hors-bord et manquer d’avaler un vieux pansement à chaque mouvement de brasse coulée, ou encore aller soulever de la fonte avec un corps de lâche à côté de types gaulés comme Schwarzenegger, tout ça c’est un peu la plaie !

              Chez AnotherTree nous avons une approche un peu différente de la question : avant tout pour se tenir à la rigueur d’une activité sportive régulière, il faut prendre du plaisir, ne pas se faire mal et essayer de se marrer un maximum. C’est pour ça qu’on vous a concocté un Top 5 des activités sportives les plus ludiques que nous ayons trouvé dans la capitale.


Number 1 : Le Bloc

              Vous avez probablement déjà des potes qui vous tannent pour les y accompagner, et figurez-vous que ce n’est pas pour rien ! Ces clubs d’escalades qui fleurissent un peu partout dans Paris et en proche banlieue ont tout pour vous redonner goût au sport : pas de profs relous pour vous dire que c’est normal si ça fait mal et qu’il faut continuer quand même, la possibilité de faire des pauses quand vous voulez, de la bonne musique, et comme si ça ne suffisait pas à la fin on peut s’enfiler une grosse pinte pour se réconforter.

              La discipline quant à elle va faire de vous un vrai dieu grec ! Le bloc en salle c’est une voie d’escalade artificielle qui s’élève à 3 ou 4 mètres et qui est adaptée au niveau de chacun. Pas besoin de cours, on apprend sur le tas, et lorsqu’on tombe (ce qui est finalement assez rare) on atterrit sur un bon mètre de matelas en mousse pour amortir la chute. Garanti sans risque. Deux coups de cœurs sur les salles parisiennes : Arkose Nation parce que c’est dans Paris, et Block Out à Saint-Ouen parce que la terrasse passe super bien avec une bière.

Où en faire ? Arkose Nation, 35 rue des grands champs, 75020, Paris et Block’ Out Paris, 50 rue Ardoin, 93400, Saint-Ouen


Number 2 : Le Kin-Ball

              Vous adorez jouer au foot mais à chaque tir vous ratez le ballon ? Aucuns risques que ça se produise au Kin-Ball ! Ici la balle fait 1,22m de diamètre…

              Ce curieux sport inventé au Québec à la fin des années 80 ne compte que 400 licenciés en France, mais en tant que Parisien (petits chanceux que vous êtes) vous avez l’immense privilège de pouvoir le pratiquer dans le 13e, à la « Ligue Kin-Ball de Paris ».

              Profondément ludique, cette discipline assez physique se joue en équipe de 4. Les membres de l’équipe doivent alors au moyen de leurs membres supérieurs envoyer cette balle géante hors de portée de leurs adversaires. Une sorte de passe à 10 à l’envers en gros…

              En tout cas le point positif, c’est qu’avec seulement 400 joueurs en France, vous démarrerez dès le premier cours parmi le top500 de ce sport à l’échelle nationale, et ça ce n’est pas donné à toutes les disciplines !

Où en faire ? LKBP : Ligue Kin-Ball Paris et IDF​, 11 rue Caillaux, 75013, Paris


Number 3 : L’ultimate

              Pour nous, le Frisbee ça se limitait à envoyer une espèce de plat à tarte de manière assez aléatoire dans l’espoir qu’il soit réceptionné par quelqu’un au loin, mais pour eux ça va beaucoup plus loin.

              L’ultimate Frisbee (ultimate pour les intimes) se joue en deux équipes de 7 joueurs sur un terrain de 100m de long par 37m de large. L’idée générale est de parvenir à envoyer le frisbee à un collègue en bout de terrain (la zone d’en but), s’il le rattrape ça fait un point. Tout simplement.

              Ce sport résolument détente (pas d’arbitre, fair-play obligatoire) nous vient d’Amérique et a été inventé dans les années 60. Le premier championnat européen d’ultimate remonte quant à lui aux années 80.

              De nos jours ça reste un peu une niche avec seulement 4000 licenciés en France, pas grand-chose par rapport aux 600 000 judokas, mais les adeptes de ce sport ont quand même l’air de franchement bien se marrer ! On a trouvé un de leur fief dans le 18e et on vous recommande vivement d’aller y faire un tour…

Où en faire ? Association Championnet Sport, 14 rue Georgette Agutte, 75018, Paris


Number 4 : La Booty Therapy

               Clairement le concept sportif le plus fun et libérateur que nous ayons trouvé ! Pour Maïmouna Rouge Coulibaly, professeure de danse dynamique, le Booty Shake dépasse clairement les frontières des clips de Nicki Minaj. Erigée en véritable philosophie, la Booty Therapy recouvre en réalité un précepte plutôt simple : pour être heureux, il faut remuer ses fesses.

               Cette prof pleine d’énergie et d’humour vous accueille donc pour des séances de booty shake dans Paris histoire de vous lâcher un peu et d’assumer pleinement votre corps tout en vous offrant une bonne dose d’exercice. La vidéo de présentation parle d’elle-même. Seul bémol : les hommes devront se trouver autre chose à faire pendant la séance.

http://www.booty-therapy.com/public/


Number 5 : Le Quidditch

              Très clairement le sport le plus « What The Fuck » que nous ayons déniché. Ces fans inconditionnels du sorcier binoclard le plus célèbre du monde se retrouvent chaque semaine sur les pelouses parisiennes pour attraper du vif d’or et taper du cognard. Ils ont même des manches à balais en guise de monture histoire de rendre l’affaire plus réaliste !

              Étonnamment physique, les règles du jeu ont dû subir quelques adaptations par rapport au descriptif de J.K Rowling du fait que les balais du monde réel ne décollent que rarement (et généralement pas à jeun). Le vif d’or est donc matérialisé par une chaussette jaune attachée à la ceinture d’un type qu’il faut attraper, les cognards n’ont pas de volonté propre et sont simplement lancés manuellement dans la gueule de l’adversaire et les joueurs sont malheureusement contraints d’utiliser leur propre corps pour se mouvoir sur le terrain.

              A part ces quelques détails c’est très fidèle à l’univers de la saga et on vous garantit de bien vous marrer ! Alors précipitez-vous chez Casto pour acheter un manche à balai digne de ce nom, et partez à la rencontre des « Paris Frog Quidditch », le plus vieux club de Quidditch de Paname.

http://parisfrogquidditch.wixsite.com/paris-frog-quidditch/join_us

Panier Article supprimé Annuler
  • Aucun produit dans le panier